Première déclinaison du carré

Éros aime hanter les lieux à demi construits. Ces friches façonnent aussi la ville, la parsemant d’yeux noirs plus vivants que les fenêtres. Il n’y a personne derrière ces yeux. Ce sont les yeux du vide intérieur.

Photos : SMR

2 commentaires sur “Première déclinaison du carré

Répondre à annajouy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s