En ligne : Génésie

Sur le fleuve
Une barque et l’horizon
Devant soi
Mais la ligne
Est la lumière
A nos pieds
L’or mouvant d’un reflet
En l’œil des poissons 

En ligne ou plutôt sur la ligne prochaine, Génésie, poème un peu fluvial, qu’il faudrait lire, écouter, sans se laisser prendre par l’apparente gravité ou pesanteur, parce que le langage transpose à un autre étage. Génésie n’est surtout pas un texte sur l’enfance (foin des thèmes), mais à partir d’elle, en direction de la vie qui se fait dans la condition présente, un écrit à quitter ce qui d’elle, en elle, fonde l’oeuvre, si petite soit-elle,  des mots à découvrir qu’on a survécu malgré tout, qu’en nous est une sur-vie réelle, un au-delà de la peine qu’il y a d’aller jusqu’au bout du chemin.

Une île au milieu de l’eau
Petite et décharnée
Faite de taillis austères
Aisselles obscures d’un bras
Une île où personne ne va
En face est la frontière

En ligne prochaine, donc, et en libre accès, ici et où ça voudra se rendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s