conversation – une porte bleue

C’est dis-tu un troisième lieu
Un nid dans l’arbre creux
Du coeur endormi
Une porte bleue
Entr’ouverte et cachée à demi
Par l’auvent gris d’une ombre
La gaze d’un rideau
Et à la saison verte
La longueur des pluies

Un autre lieu
Sur une rive
Un entre-deux
Afin de vivre
S’il est possible de vivre heureux

It is you say a third place
A nest in a hollowed tree
Of the sleeping heart
A blue door
Ajar and half hidden
By a shadowy grey canopy
The gauze of a curtain
And like the green season
The duration of the rains

Another place
On a riverbank
An in-between
So as to live
If it’s possible
To live happily

translation : Mary Cox
  
2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s