conversation – décor de papier

Quand il est trois heures de la nuit
J’ouvre la porte bleue
J’attends
Les deux jacos frissonnent
Il y a sur la table les traces d’une chanson

Je rêve de créer des choses inutiles
Un décor de papier où jouerai le silence
Des couleurs pour le vent

  2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s