Ma vie au village – sorte d’intermède

nous sommes tels que marchons sur lui, l’image de nos foulées

un conduit de termite c’est en quoi nous vivons peut-être

la ville encore, celle où je ( ) plus souvent,

des bouts de phrases déchirées, à quoi se résument les jours, des mots qui voudraient dormir, le village s’enterre (en moi)

mot d’ordre que le monde : achever l’objet fini


5 commentaires sur “Ma vie au village – sorte d’intermède

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s