Saison de verre 1

Au-dessus du lit le néon rumine sa lumière
La ville ne dort pas
On entend les machines à bois
Les grillons
Des ailes de papier qui battent contre la vitre
Derrière le cadre le cliquettement d’un gecko
Et des pas sur le chemin
Des pas de nuit traînants entre les cases

Le vent chasse les cendres du soleil
Aux portes des maisons qui s’ennuient
Le ciel est sans couleur sur les arbres fripés
Mais il y a dans la poussière
Le blanc dévoilement d’une fleur de goyavier

Brouillons retrouvés 
supplément au Journal de la brousse endormie
 

4 commentaires sur “Saison de verre 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s