Ma vie au village – 88

La table en teinte de bété sur qui près d’une fenêtre je note des mots venant d’où,
tambours comme heurtant les veinules rouges du rideau,
cette couperose de la phrase dans l’orange de la cervelle,

sous les taches que j’ai faites, bavures d’encre, de café,
la mémoire des forêts que nous avons tuées,

trop d’oiseaux qui m’entêtent d’elles

2 commentaires sur “Ma vie au village – 88

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s