glossaire incertain – 3

Deux pluviers lui courent sur son dos, des à triple collier, chasseurs de mouches égarées, en bonds de zoulous quand ils gobent. Là c’est toujours le soir, l’orage en biais de savane, loin le couple des seins pierreux, leur brume aréolaire, qu’on dit sacré pour l’un ― acquitter droit de passage. S’étendre au long du micaschiste, et nu s’il se pouvait, le corps métamorphique, proche à sentir le vieux volcan. Ça cogne le bois sans cesse, l’entendre chaque fois, ici où maintenant tu lis, et les insectes aussi, se glisser dans le rêve des simples éléphants, couché sur ton nom même. Et cette tête qui te poursuit comme hante l’enfance, avec ses yeux de pluie, devenue touristique, ploie quand tu banches le ciel lourd dans les mots.

 

Un commentaire sur “glossaire incertain – 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s