l’oreille près de la clochette

Vénus, entre clientes, quand ne demeure contre la vitre à regarder, s’étend derrière, au fond, dans un grabat, jouit d’une latence, d’une suspension, mais l’oreille près de la clochette. Ici ou là : zone d’ambigüité, comme une plage de la mer conjoint l’éloignement et la proximité. Et dedans, la lampe ouverte, qui assigne une réserve au temps, un semblant de fixité, tient son angoisse ailleurs, de l’autre côté. Se pense sur un navire qui erre, malgré l’ancre au mouillage, poussé à des ilots tranquilles, où vivent d’étonnants marins, anges sans vertus ni malignité.

Vénus en son salon #34

3 commentaires sur “l’oreille près de la clochette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s