Bois rouge : Final

Bois rougePluieVerte nuitDu sangSaveur piquanteDe l'encensA l'ourlet des écorcesVentBlanc silenceEt tous les crisHalètementsDans la nuit verteTintinnabulementsDanse du chantDe longue plainteEntre nos mainsS'écoulent arbres rivièresS'écoulent les clameurs d'oiseauxEt la douceur de l'antilopeEt l'ironie de l'éléphantS'écoulent le rire et le sangVers un ciel si loinBois rougeCouronnéDe résineLongs fûtsSertis de braiseSeul horizonN'avons ligne de fuiteD'autre frontièreQue frondaisonsQuand nous … Lire la suite Bois rouge : Final

Bois rouge : oiseaux

Tous motsTous dires de nos bouchesLes voici sur la brancheOiseaux de paradisEt voiciLa paroleEn longue plume blancheTous sons d'elleLes avons prisA l'extase des ailesA l'envol des crisVibrant dans les manguiersLes voici sur la brancheQui nous ont apprisLes langues dialoguantesLes longs phrasés d'appelEt les brefs réponsDans l'isthme des gosiersOu encore les susurrementsQuand la lune s'approcheQue l'effraie … Lire la suite Bois rouge : oiseaux

Bois rouge : Arbres, les silencieux (2)

Les démesurés sans colèreLes doux gardiens de leur semenceDressés face à nousEn terre continenteQuand la chair lève sur notre peauLes cartes de nos errancesVastes virginauxEn ciel de nuitEn ciel d'enfanceContenant traces de nos bainsDe nos jeux de naguèreLors nous étions nusEt luisantsEt pursDans les rivièresLes droitsDevant sans cesseDerrièreSans cesse à l'entourDe nos pasA qui l'on … Lire la suite Bois rouge : Arbres, les silencieux (2)

Bois rouge : Arbres, les silencieux (1)

Les grandsLes vastes qui nous sont lumièreD'autre monde et gloire flamboyanteEn murmure d'abeilles de mouchesChuchotement de fourmis lentesQui nous sont verve du lointainEn rumeur d'écorcesComplainte des racinesEt stances sortant de leurs bouchesIls marchentLes étendusMarchent au pas de nos diresEux qui nous fondentEn l'immobile ventQui sont corps de nous les parlantsA l'écoute de toute sèveEt de … Lire la suite Bois rouge : Arbres, les silencieux (1)

Bois rouge : en elle, la forêt (3)

Ils inventèrent la musique à l'écouteA l'écoute des pluiesA l'écoute des gouttesSur leurs pennes brillantesSur les limbes de cireLobes vertes dentellesEt toutes découpuresDe feuille de fougèreQuand des bras leur naquirentA l'aisselleForme de mainsDe longs doigtsPour battre l'airQu'ils n'eurent plus becMais bouche pour direLa forêt c'est de la musiqueIls eurent voixEt chant de pluieChant de boisDans … Lire la suite Bois rouge : en elle, la forêt (3)

Bois rouge : en elle, la forêt (2)

MienneEt non mienneA moi venu d'ailleursD'entre deux fleuvesDe ville ancienneD'entre collinesPuis de plainesEt de terres froidesSous la biseDe bois taillisD'oblongs présD'obscurs étangsDe peupliersDe noires graillesDans les raméesD'agarics brillant de roséeEt du coucou à nuit tombanteEn elle donc descendusPar forte pluieDe celles qui donnentCouleur d'ambre à la terreLes hommes dans l'oubliD'abord dit-on cigognes noiresCigognes noires et … Lire la suite Bois rouge : en elle, la forêt (2)

Bois rouge : en elle, la forêt (1)

Retour en elleEn l'antre qu'elle estLa gravideLa familière même sous la lune lourdeL'entière pleineAvide et nueTout commence par les marimbas de la nuitChant des gouttesDe miel denseDe sève acideD'eauEt de l'amante nuitSur elleA tout départ de chant la pluieLa pluie sur les lamesLe vent des mains dans les coques brunesLes sons naissantLes premiers sontD'humide timbre … Lire la suite Bois rouge : en elle, la forêt (1)